Croire ou ne pas croire

Article publié dans le n°1161 (14 nov. 2016) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Un monde sans croyance n’existe pas. 


D’abord parce nous ne pouvons pas tout savoir de source sûre, avec le caractère de l’évidence. Et même ce qui est « évident » l’est souvent à la suite d’une chaîne de déductions inconscientes. Il est évident que nous respirons. Sauf qu’il a fallu longtemps pour connaître le mécanisme de la respiration, et il peut encore arriver que certains croient que le souffle vital est « inspiré » par des esprits invisibles. D’où une littérature, religieuse et profane, sur le « souffle divin », les « esprits », et même « l’éther », etc.


Ensuite pa...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi