Livre du même auteur

Croyances et crédulité de l’enfance

Article publié dans le n°1161 (14 nov. 2016) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Raconte-moi une histoire. C’est la demande du Petit Prince, et le désir de tous les enfants. Le narrateur du Hibou, douze ans, ne déroge pas à la règle. Il habite Tel Aviv, en Palestine sous mandat britannique, vers 1940, et, les nuits de pleine lune, retrouve ses amis au bord d’un terrain vague pour sacrifier à ce rite. Des histoires de diable qui boit de la bière, de hibou jeteur de sort, de lions et de chevaux blancs, croisent des histoires de soldats et de catins et même, à voix plus basse, des histoires où Dieu est « un petit vieux tout bleu et chauve ».  Jusqu’à quel point y croit-il ou veut-il y croire ?

Croyance ou crédulité, l’enfant est prêt à tout croire et à croire en tout. Surtout s’il a peur, en temps de guerre. Or, dans les quatre récits qui composent le roman, « le monde était en guerre et nos secrets les plus vastes surgissaient du fond du terrain vague pour se quereller dans l’obscurité de la nuit ». Difficile d’oublier que la mort rôde : il faut colmater les fenêtres à cause du couvre-feu, des soldats en godillots reviennent du désert où ils viennent de tuer, la mort s’affiche partout sur les poteaux électriques, un ami du narrateur est enchainé par sa mère pour ne p...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi