Luc Vigier

Deux très belles rééditions de Thierry Smolderen

« Ghost Money » ou de la manipulation des perceptions  Cette intégrale sent encore bon l’encre d’imprimerie, tout comme reste d’actualité son approche de la politique américaine depuis l’ère Bush,...

McCay ou la quatrième dimension

Porté par le dessin de Jean-Philippe Bramanti, qui construit visages et corps à partir d’un trait simple et d’un modelage complexe des couleurs et des ombres, ce récit graphique nous plonge dans le...

De l’utilité des singularités créatrices. Entretien avec Valérie Deshoulières

Luc Vigier : Quel est le point de départ de votre réflexion sur l’idiotie ?  Valérie Deshoulières : Peut-être la notion d’Eigenschaftlosigkeit, que l’on pourrait traduire de manière synthétique pa...

D’autres intelligences que la mienne

L’Art (d’être) idiot commence hors littérature et peut-être hors du monde, sur une habile « ouverture » en forme de récit ou de portrait exemplaire. Hors norme, solitaire, décalée, la vie du sculpt...

Édito

Qu’est-ce que l’idiotie ? « Idiôtès, idiot, signifie simple, particulier, unique ; puis, par une extension sémantique dont la signification philo sophique est de grande portée, personne dénuée d’i...

Les idiots de Töpffer. Entretien avec Thierry Smolderen

Luc Vigier : Thierry Smolderen, vous travaillez depuis plusieurs années sur le cas fascinant des créations de Rodolphe Töpffer (1799-1846), où apparaissent un certain nombre d’idiots. Qui sont-ils ...

L’art amer d’aimer

Philippe Le Guillou livre dans La Route de la mer une nouvelle et puissante variation sur les figures d’artistes, en jouant cette fois d’un personnage bifrons, comme d’un disque vinyle à double fac...

Une romance cinémentale

On ne sait d’abord où tout cela se situe, et le lecteur, noyé sous les références cinématographiques, les clins d’œil à tiroirs et les jeux de mots sur les blondes-cinéma, se retrouve un peu perple...

Le statut social de la fiction

L’affaiblissement du statut de la littérature, et en particulier du roman, son pilonnage continu par les thuriféraires de la vérité testimoniale « pure », enfin la dispersion de l’attention vers de...

Un auteur, un manuscrit

TRANSCRIPTION : Manuscrit 1 [Fond rouge]  Du vaste paysage poussiéreux et plat, dans un ciel à ce point bas et chargé qu’il semble prendre directement appui sur les rocs blancs et les arbres d...

« Vaincre l'inerte ». Entretien avec Éric Pessan

Luc Vigier : Éric Pessan, qu’est-ce qui a, au départ, conditionné l’écriture de Quichotte, autoportrait chevaleresque (Fayard, 2018) ?  Éric Pessan : Cela fait longtemps que je tourne autour du Qu...

Métaphysique du surréalisme

Le surréalisme n’est pas, pour Georges Sebbag, un mouvement où l’on pourrait distinguer sans danger telle voix singulière dans la multitude ni même une seule philosophie : dès l’origine du projet, ...

Plongée narrative

On a pris l'habitude d'être déçu, pourtant, lorsqu'il s'agit de bande dessinée numérique : couleurs forcées, animations inutiles, lisibilité discutable, bande-son laborieuse. Rien de cette impressi...

Un petit théâtre de la conscience

Cela fait près de vingt et un ans que la Petite Personne, qui habitait d'abord au Seuil et qui s'est déplacée plus récemment chez Thierry Marchaisse, arpente les pages de livres étranges. Elle les ...

Trois moi sous les toits

Bigre !, évidemment, de Pierre Guillois, au théâtre TristanBernard, vu il y a quinze jours, pas oublié depuis. C’est du théâtre quasi muet, mais enfin à la manière dont la commedia dell’ arte peut ...

Croire est un élan et un vertige. Entretien avec Philippe Le Guillou

Luc Vigier : Philippe Le Guillou, dans vos œuvres la question de la croyance semble installée depuis l'enfance comme une évidence, à demeure. Vos personnages, à défaut d'avoir la foi, ont toujours ...

Expériences graphiques de la pensée

Le premier, dans l'ordre chronologique, Que voit-on quand on lit, de Peter Mendelsund, porte un sous-titre singulier – « Une phénoménologie avec illustrations » – et affiche une ambition philosophi...

L’art de ne pas nommer

« Vous ne voyez pas ?Je vous fais un dessin. » Par magie de plume d'encre, crayons divers, pinceaux ou tracés numériques, surgissent sur fond immaculé des corps magnifiques, dessinés comme s'ils é...

Génétique de l'imaginaire

La figure du cartographe est ancienne dans son œuvre, et l'on comprend mieux les cosmographes de La Rumeur du soleil [1]ou les architectes de L'Inventaire du vi...