Sur le même sujet

Livre du même auteur

Le gyrovague paradoxal

Article publié dans le n°1161 (14 nov. 2016) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

« Véhicule d’amour », c’est l’un des noms que Jean-Luc Coudray donne au Jésus apocryphe qu’il a patiemment fabriqué à la manière d’un docteur Frankenstein de la foi. Un Christ gyrovague, et même « aérodynamique », qui sillonne la terre à la manière de l’Ancien Testament et qui devise comme dans le Nouveau.
Jean-Luc Coudray
Jésus apocryphe

En nouant apologues, dits, paraboles, fables et allégories, l’auteur a composé un récit rapide, autant que le prophète ambulant, à la tonalité étonnamment biblique, sur des sujets qui ne surprendront guère : la foi bien sûr, la douleur, la maladie et l’injustice, la morale, la nature et tous ces éléments subtils qui tissent l’existence et la sapience de l’Homme. Mais ce Jésus-ci n’est pas le Jésus de tous les missels. Il est même un peu exceptionnel, ce fils de Dieu frisant l’hollywoodien avec ses cheveux dans le vent et son odeur de lavande. Pour Jean-Luc Coudray, la vie de Jésus évolue...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi