Sur le même sujet

Zone franche. Retour à Breton

Article publié dans le n°1213 (16 avril 2019) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Il y a des jours où, à part se saouler ou envoyer paître la terre entière (qui le mérite sûrement), voire les deux, on se demande quoi faire de soi. Puisqu’on aime quand même moins les beuveries que fut un temps, qu’on préfère désormais éviter les conséquences pas toujours exaltantes des libations débridées, que cela, pour tout dire, ne nous amuse plus qu’à fréquence réduite, mieux vaut, ces jours-là, revenir – par exemple – à ses premières amours littéraires.


« J’ai traversé furtivement dans la jeunesse – vers 1915 – des moments d’impatience rageuse devant la structure génér...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi