Sur le même sujet

A lire aussi

Livre du même auteur

Vivre dans la mort

Psychiatre, psychanalyste, Richard Rechtman témoigne de sa capacité, rare dans son milieu professionnel, à entendre, au-delà des murs de son cabinet, la souffrance psychique et physique que subirent ­ que subissent encore aujourd'hui en Syrie, au Soudan ou dans quelque autre coin de la planète ­ les Cambodgiennes et les Cambodgiens d'abord chassés des villes puis vite massacrés parce que porteurs de ces stigmates indélébiles ­ propres à la bourgeoisie, petite, moyenne ou grande ­ qui étaient autant d'obstacles à l'instauration d'une « démocratie » bien pensée.
Richard Rechtman
Les vivantes

Si plus d'un tiers de ces damnés furent éliminés, quelques-uns survécurent à l'enfer des camps, où le travail était à ce point forcé et vide de sens que la mort, par famine, exécutions sommaires et autres tortures, en constituait la norme.


Richard Rechtmann, créateur et animateur à Paris d'un dispositif de consultations psychiatriques pour réfugiés cambodgiens, nous transmet le récit, les pensées, rêves et sensations où alternent les temps de désespoir et de mort vivante d'une rescapée de ces « hors-lieux ».


Entre les tortionnaires, apprentis bourreaux eux-mêmes...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi