A lire aussi

Articles du même critique

Vivre à l'intérieur des livres

Mircea Cărtărescu est un écrivain roumain né en 1956. Traducteur de cette langue, Nicolas Cavaillès l'a recontré lors du dernier Salon du livre de Paris. 

Nicolas Cavaillès : En 2013, alors que la Roumanie en était l’invitée d’honneur, vous aviez boycotté le Salon du livre, pour protester contre la situation politique et culturelle roumaine. Aujourd’hui, l’heure est-elle davantage à l’espoir pour votre pays (qui a récemment changé de président) ?


Mircea Cărtărescu : Hélas, le changement de président, si bénéfique qu’il soit pour la politique roumaine, ne peut pas tout changer. Par le passé non plus, le problème ne venait pas tant de la présidence que du Parlement, des partis politiques et plus généra...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine