Vitrine en cours... Codicologies (suite et fin)

Éric Dussert clôt cette chronique avec un billet sur l’histoire du livre.

Parler du livre est une délectable occupation, les réseaux sociaux en ont bruissé durant tout le confinement, preuve que les lecteurs ne peuvent s’empêcher de clamer leur frustration lorsqu’ils ne sont plus approvisionnés. Et ce qui confine à l’angoisse empreint vite ce peuple fébrile, à tel point que les libraires connaissent une ère de vaches grasses depuis bientôt plusieurs mois. Cette fascination partagée pour le livre, qui se mue en une véritable mystique parfois, prouve que notre attachement à cette parfaite nef de nos curiosités et de nos émotions est anthropologiquement profond. ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine