Sur le même sujet

Articles du même critique

Une vie en trois nuits

Longtemps attendue, la biographie de celui qui a été, selon Lawrence Durrell, « l’un des plus authentiques » poètes métaphysiques anglais, rend enfin justice à une vie et à une œuvre menacées par l’oubli.
Robert Fraser
Night thoughts. The surreal life of David Gascoyne

David Gascoyne, né à Harrow en 1916 et décédé sur l’île de Wight en 2001, auteur du premier manifeste surréaliste anglais, a surtout, pour ses contemporains des deux côtés de la Manche, joué le rôle d’un éclaireur et d’un messager de la culture française au Royaume-Uni. Son association avec les surréalistes pendant les années 1930, l’amitié qu’il a entretenue avec les artistes et les poètes français avant et après la Seconde Guerre mondiale, ainsi que les traductions qu’il a publiées jusqu’à la fin de sa vie (1), font de lui le témoin privilégié d’une période charnière de la littérature ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi