Sur le même sujet

A lire aussi

Livre du même auteur

Une passante en vacance

Article publié dans le n°1191 (01 avril 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

« Le roman d’une passante » : ainsi Suzanne Duval invite-t-elle à lire son premier roman, qui paraît ce mois-ci chez P.O.L. et cartographie avec justesse une jeunesse s’excusant presque de sa mélancolie tenace au fil d’appartements désertés.
Suzanne Duval
L’Agente
(P.O.L.)

Une agence immobilière : voici un lieu littéraire inaccoutumé, auquel Suzanne Duval aura su donner ses premières lettres romanesques. Si son personnage a quelque chose d’une agente secrète, ce n’est jamais qu’en image, en imagination presque ; aventureuse, l’agente ne l’est guère qu’en rêve, et en grand secret : au hasard des appartements déserts au long desquels elle promène sa clientèle, des cafés où elle attable sa solitude auprès d’une brève ronde, toujours la même – amicale ou amoureuse, le sait-elle seulement (tant elle ose peu prendre ces voisinages fugitifs ou fidèles à bras-le-c...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi