Une littérature trilingue. Entretien avec Christiane Chaulet Achour

Professeure émérite, grande spécialiste des littératures francophones et plus particulièrement de la littérature algérienne, Christiane Chaulet Achour est l’auteure de plusieurs ouvrages les concernant. Elle évoque, dans cet entretien, les auteurs algériens les plus importants et éclaire la position de la littérature algérienne contemporaine dans le monde.

Velimir Mladenović : Que pourriez-vous nous dire sur les débuts de ce que nous considérons aujourd’hui comme « la littérature algérienne » ? Où est sa place aujourd’hui dans le monde ?


Christiane Chaulet Achour : La littérature algérienne est, bien entendu, celle de l’Algérie depuis son indépendance en 1962. Les œuvres ont toutefois précédé l’émergence de la nation et ont accompagné son cheminement. Avant 1962, on distingue deux courants : celui des premières œuvres, esse...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi