"Une gigantesque et bouleversante chimère"

Article publié dans le n°1074 (16 déc. 2012) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Emmanuelle Pireyre publie deux livres : un recueil de microfictions et un ouvrage assez inclassable, qualifié parfois de roman-collage, qui emprunte au théâtre, au forum de discussion en ligne et au conte, sans compter les petites insertions iconographiques. Dans l’un comme dans l’autre, le monde contemporain apparaît sous un jour inhabituel à force de rapprochements saugrenus et de fils de pensée qui s’entrecroisent.

Les microfictions de Foire internationale évoquent les histoires courtes de Tomi Ungerer : il y est question d’une échappée de kangourous croisée par une informaticienne roboticienne et néanmoins randonneuse, de la similitude du DJ avec le colibri, du syndrome Raphaël (incapacité à voir le beau autour de soi) qui affecte un homme de retour d’Italie – l’histoire ne dit pas s’il a d’abord été terrassé par le syndrome de Stendhal. Le tout dans une langue faussement ordinaire, qui sur un mode de conversation vous insère rumeurs, normes et idées toutes faites dans le co...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine