A lire aussi

Une étoile dans le coin du puzzle

A la toute dernière page de son livre, Olivia Rosenthal cite Perec évoquant le puzzle, peut-être « tout blanc », peut-être avec « une petite étoile dans un coin ». Une façon d'éclairer les quelque cent quatre-vingts pages de "Mécanismes de survie en milieu hostile".
Olivia Rosenthal
Mécanismes de survie en milieu hostile

Ce livre s’ouvre sur l’abandon d’un être désigné par un « l’ » et la marque du féminin au bout d’un participe passé. Il faudra quelques pages avant de savoir qu’il s’agit de la compagne de la narratrice. Le récit relate une fuite jour après jour. Ce récit est ce qui d’une certaine façon sauve celle qui raconte, lui donne ainsi « un avenir à explorer ». On a le sentiment de lire le journal de bord de celle qui cherche refuge, tente d’échapper à des chasseurs. Aucun nom de lieu, aucune date ou indice temporel ne permet de situer les faits. En cette matière comme en ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine