A lire aussi

Livre du même auteur

Une affaire de coeur

Peter-Stephan Jungk
Le coeur électrique

Il y a dans l’écriture de Peter-Stephan Jungk un constant mélange de constatation froide et d’auto-ironie teintée d’apitoiement amusé sur soi. C’est qu’il n’est pas toujours facile, il est vrai, d’être celui qu’on est et ce n’est pas seulement vrai pour le personnage central de ce roman. On avait déjà pu le constater dans La Traversée de l’Hudson, où tous les personnages sont montrés avec humour, ils boitent dans leur vie et prennent plus ou moins de fausses directions.


Dans Le Cœur électrique, autofiction cardiologique, le personnage qui, visiblement, est l’aut...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine