Sur le même sujet

A lire aussi

Livre du même auteur

Un voyage sans retour

 Hans Günther Adler a publié en 1955 une monumentale histoire du camp de concentration de Theresienstadt (Theresienstadt. 1941-1945) qui fut republiée en 2005 où de façon extrêmement détaillée il décrit l’organisation intérieure, la vie quotidienne et les diverses « activités » de ce camp qui fut une ville de garnison de l’Empire austro-hongrois.

Les nazis voulurent cyniquement en faire un camp de propagande et y tournent un film pour cacher l’effroyable réalité de ce camp de vieillards de femmes et d’enfants dont seuls quelques centaines survécurent, sur près de cent mille personnes. Adler lui-même y fut déporté de 1942 à 1944 puis à Auschwitz où périt sa femme. Il fut libéré en 1945 et s’occupa du sauvetage de nombreux enfants juifs et allemands. Adler est l’auteur de plusieurs autres romans dont Les Murs invisibles qui restèrent sans grand écho.


Un voyage où les lieux, mis à part peut-être Leitenberg,...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi