Sur le même sujet

A lire aussi

Livre du même auteur

Un roman de la disparition

Article publié dans le n°1208 (01 févr. 2019) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Philippe Renonçay est l’auteur de six romans. Dans « Les portraits de Laura Bloom », il mène une enquête métaphysique dans laquelle les thèmes du secret, du dédoublement et de l’absence occupent une place centrale.
Philippe Renonçay
Les portraits de Laura Bloom

Dès les premiers chapitres des Portraits de Laura Bloom, le lecteur se représente aisément les personnages. Laura Bloom, amie du photographe Emmanuel Lorne, travaille avec lui sur un projet d’envergure, puisqu’il s’agit de réaliser une exposition s’inspirant de la salle des Portraits du palais de Peterhof et de présenter trois cent soixante-huit portraits de femmes disparues. Et pourtant, les raisons apparentes qui poussent les personnages à agir en cachent d’autres, plus profondes. Aussi le roman s’écrit-il comme un palimpseste que le lecteur aurait à déchiffrer.

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi