Sur le même sujet

A lire aussi

Livre du même auteur

Un roman barbare et envoûtant

Un roman bref et envoûtant qui rassemble les enjeux du grand projet post-exotique, faisant comme trembler des voix face au chaos d’un monde inhumain, et célèbre la grandeur complexe et ironique de la résistance.
Lutz Bassmann
Danse avec Nathan Golshem

Lorsque l’humanité proprement se défait, que les êtres s’effritent, achoppant à leur néant intérieur, leurs voix absconses et leurs remuements désespérés, qu’ils s’effondrent au milieu d’un monde ruiné, dévorés par un régime totalitaire et brutal qui leur dénie l’existence même et les enferme dans une répétition traumatique, ne demeurent que les formes ultimes de la résistance, les voix qui la portent, leur tremblement obstiné. De leur profération désespérée, Bassmann – l’un des « porte-parole » qu’a créés Antoine Volodine (1) – fait un roman barbare et envoûtant dans ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi