Sur le même sujet

A lire aussi

Un livre singulier

À la suite du numéro sur les voyages en Italie, « La Quinzaine »relit « Les Instants les éclairs », le dernier livre que Jacqueline Risset publia avant sa mort, le 3 septembre 2014. Une manière de rendre hommage à celle qui ne cessa de voyager entre la France et l’Italie et qui renouvela la lecture de Dante par sa traduction de « La Divine Comédie ».
Jacqueline Risset
Les instants les éclairs

Lorsque Jacqueline Risset écrivait Les Instants les éclairs, elle n’imaginait pas qu’il s’agirait de son dernier livre. Elle pensait plutôt qu’il s’agissait de son premier livre, le livre qu’elle rêvait d’écrire, qu’elle retardait d’écrire ou qu’elle écrivait depuis longtemps, qui s’écrivait avec les autres livres, les poèmes, les traductions, les essais et les articles qu’elle publiait.


Un trouble s’empare du lecteur dès la deuxième page, qui ne serait pas sans relation avec la disparition si soudaine de Jacqueline Risset. « Embrasure d’une fenêtre. Il s’agit de se ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi