Livres des mêmes auteurs

Un coup de poing

Article publié dans le n°1200 (16 sept. 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Guy Boley, né en 1952, a attendu l’âge de 64 ans pour publier son premier roman, « Fils du feu » (Grasset, 2016), qu’on ne manqua pas de remarquer (cf. l’article de Serge Koster, NQL, no 1157). « Quand Dieu boxait en amateur » confirme cette singularité.
Guy Boley
Quand Dieu boxait en amateur

Fils du feu, Quand Dieu boxait en amateur, des titres qui conjuguent une même alliance, une même paternité, une sorte de généalogie à la fois légendaire et prosaïque que Guy Boley glorifie dans un style qu’on ne peut qualifier de « neutre ». Le Dieu dont il est question n’est pas Dieu, mais le père du narrateur qui, tout en étant forgeron, a été champion de France amateur de boxe en poids moyens dans sa région natale de Besançon. Lui-même fils de cheminot, on lit une filiation qui remue l’épopée ouvrière. Guy Boley fait chauffer les phrases, les frappe sur l’enclume ou ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine