A lire aussi

Un changement global

 Sans le savoir, nous avons peut-être changé d’ère géologique et nous voilà donc appelés à entreprendre un périlleux voyage : l’ère Anthropocène dans laquelle l’humanité est devenue la principale force géologique planétaire.
Claude Lorius
Laurent Carpentier
Voyage dans l’anthropocène. Cette nouvelle ère dont nous sommes les héros

Claude Lorius, 78 ans aujourd’hui, l’un des pères fondateurs de la glaciologie en France, est le principal héros de cette épopée de l’invention scientifique du changement global. Il n’avait que 24 ans ce mois de décembre 1956, lorsque le Norsel, « phoquier puant, graisseux et inconfortable », le dépose pour la première fois, lui et ses camarades, en terre Adélie, vaste continent de 12,5 millions de kilomètres carrés et recouvert d’une couche de glaces épaisse d’environ 2,5 kilomètres. Enfermé dans la base Charcot pour le premier hivernage en Antarctique, « exilé volontaire, j’ét...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine