Sur le même sujet

Trois publications en chant d’adieu

Philippe Jaccottet (1925-2021)

L’œuvre de Philippe Jaccottet, sur laquelle il est désormais possible d’avoir un regard d’ensemble, se donne à lire aujourd’hui dans une parfaite unité. Rares sont les poètes nés dans la seconde moitié des années 1920 qui auront à ce point associé l’expérience du monde et sa juste expression. Pourtant, si l’expérience du poète de Grignan s’est effectuée dans une conscience douloureuse de l’inéluctable fuite du temps et dans une époque aux prises avec la violence et l’absurde, elle a pu transmettre par degrés un ensemble où prime la justesse, une conception de l’expression où l’homme part...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi