Trois colonnes, trois poètes

Gérard Cartier
Le voyage de Bougainville (L'Amourier)
Patricia Cottron-Daubigné
Paysages avec Roms, fleurs sauvages et chemins d'horizon (Littérature mineure)
Jean-Pierre Verheggen
Ça n'langage que moi (Gallimard)

Ingénieur de formation (il a notamment participé au creusement du tunnel sous la Manche), Gérard Cartier s'est, pour des raisons professionnelles, tenu longtemps à l'écart de la vie littéraire, ce qui ne l'a pas empêché de publier des livres remarqués (il a obtenu les prix Tzara et Max Jacob) et d'être, avec Francis Combes, à l'initiative de l'expérience d'affichage de poèmes dans le métro qui a touché des milliers de voyageurs. Depuis sa première publication (Le Montreur d'images), en 1978, il a toujours voulu maintenir dans son écriture les pôles contradictoires du chant et du sens. Le...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine