Sur le même sujet

Livre du même auteur

Articles du même critique

Transparents gratte-ciel

« Un gratte-ciel, des gratte-ciel » est le neuvième recueil de poèmes publié par Guillaume Decourt. Il comporte quatre parties, constituées de pièces qui sont des carrés de prose. Chaque pièce est faite de quelques phrases élémentaires, parfois nominales ou, quand elles sont verbales, réduites à une proposition principale. La simplicité syntaxique est ce qui surprend d’abord, et confère à cette poésie une objectivité qui semble presque mathématique. Le monde évoqué ici semble artificiel et comme immatériel, à la manière d’une image holographique de la réalité. Poésie sans pulpe, dotée d’une saveur légère mais rémanente et singulière.
Guillaume Decourt
Un gratte-ciel, des gratte-ciel

Le dépouillement de la forme crée un lyrisme et un charme poétique paradoxaux, tout en creux. L’affect, de même que la puissance poétique, existent mais sans vibration, comme des instruments confinés dans un espace fermé trop petit pour permettre à la musique de résonner entre ses murs.


Étrangeté particulière de la voix qui est exprimée dans cette poésie : elle ne résonne pas. Elle colle aux mots comme un nylon à la chair. Comme une seconde peau.


Une force de cette poésie est de réduire la langue à son existence la plus élémentaire. A l’horizon de cette réduction, la...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi