A lire aussi

Toute une histoire

 Au moment où nous célébrons la chute du mur de Berlin, Günter Grass publie, à vingt ans de distance, le journal qu’il tint à l’époque. Il y interroge l’événement lui-même, ses implications, la place de l’Allemagne, ses dimensions et les enjeux politiques majeurs de la réunification. Il y révèle aussi son quotidien, dévoile ses ateliers – littéraires et plastiques –, y défend ses positions et jette un regard inquiet et profond sur le monde contemporain.
Günter Grass
D'une Allemagne à l'autre : journal de l'année 1990
(Seuil)

Le livre de Günter Grass n’est pas le fruit de la simple circonstance, il fait événement, renvoyant au centre même de l’œuvre, en convoquant sans cesse les épars anciens pour les réunir et leur donner une perspective plus évidente, recomposant ensemble, parallèlement à un présent d’une urgence extrême – 89 –, des pans entiers d’une œuvre massive. Bien que les Allemands goûtent particulièrement les anniversaires et les célèbrent en grande pompe – les quatre-vingts ans de l’auteur n’ont pas échappé aux trompettes médiatiques –, la publication du journal que Grass écrivit de janvier 90 à fé...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi