A lire aussi

Articles du même critique

Tout devrait faire problème

François Pouillon, philosophe, anthropologue, après avoir beaucoup publié sur le monde arabe, jette ici un regard distancié sur notre société.
François Pouillon
Anthropologie des petites choses

Descartes, souvent cité, sert d’une certaine façon de fil conducteur, lui qui affirmait la nécessité de « savoir quelque chose des mœurs de divers peuples, afin de juger des nôtres plus sainement ». À travers un abécédaire qui va de « Accoudoirs » à « Verso », en passant par « Poubelles », ou « Rosé (vin) », et au-delà du récit d’anecdotes, de souvenirs, d’observations, fondé sur le « droit à la futilité », une véritable réflexion est proposée.


Une réflexion qui prend volontiers à contre-pied la doxa qui, sa...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine