A lire aussi

Spiritueux

Article publié dans le n°1205 (01 déc. 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Les créationnistes vous le confirmeront : si Dieu avait voulu nous créer ivres, il l’aurait fait. (Selon ce point de vue, Dieu n’est pas sujet à l’hésitation.) L’ivresse serait alors notre état normal. La tempérance serait prohibée par les religions. Les autorités y verraient, non sans raison, une altération de la conscience et du comportement de nature à troubler l’ordre public et à constituer une offense envers le Créateur nous ayant engendrés à Son Ivre Image. Certains esprits turbulents sont allés jusqu’à émettre l’hypothèse d’un Dieu aviné qui aurait fait n’importe quoi en nous fabr...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine