A lire aussi

Articles du même critique

Simon Leys, aristocrate de la pensée

Philippe Paquet
Simon Leys. Navigateur entre les mondes

Simon Leys a exercé divers métiers : sinologue, navigateur, écrivain, professeur d’exotisme et pamphlétaire. Au début des années 1970, dans Les Habits neufs du président Mao, il avait dénoncé sans ménagement, mais avec beaucoup d’élégance et des suavités diplomatiques, la dernière imposture à la mode : le communisme chinois et ses dévots. Les méfaits, les noirceurs, les crimes, les horreurs, les mensonges de ce régime et l’aveuglement de ses thuriféraires… Simon Leys brisait le rêve chinois et mettait de mauvaise humeur le sixième arrondissement.Cet intrépide sinologue ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine