Sur le même sujet

A lire aussi

Livre du même auteur

Si c’est un Juif

Être un Juif, tel est le « crime parmi les crimes » dont est coupable Moriz Scheyer (1886-1949), cet inconnu que nous découvrons aujourd’hui avec plaisir et désespoir. Il relate les conséquences et les modalités de ce crime dans un passionnant « reportage », écrit entre 1943 et 1945, resté inédit sous le titre Un survivant, retrouvé en 2005 au cours d’un déménagement par son petit-fils Peter Singer, qui le publie à Londres en 2015 en l’intitulant Asylum, lequel nous parvient enfin en renouant avec le projet d’origine, Si je survis, où planent une menace existentielle et une réminiscence fameuse.
Moriz Scheyer
Si je survis

« Reportage », dis-je. Certes. Je propose ce terme pour des causes qui intéressent la vocation, le talent, la carrière professionnelle de Moriz Scheyer. Journaliste il fut et se revendiqua, attaché au Neues Wiener Tagblatt, grand quotidien viennois des années fastes de l’Empire austro-hongrois. Un temps correspondant culturel à Paris, il fut bientôt nommé à la rédaction en chef du département artistique du journal, où il acquit une flatteuse réputation de connaisseur. Il exerça jusqu’en 1938, date de l’Anschluss, qui le chassa pour crime de judéité. Comment décrit-...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi