S'émerveiller

Accorder, comme Relier en 2007, reprend des poèmes publiés à tirage limité, en collaboration avec d’autres artistes, des peintres, des photographes… Écrits entre 1933 et 1996, les voici réunis, organisés par sa femme, Lucie Albertini, non pas dans leur chronologie, mais selon une intuition, une sensibilité qui permettent d’accorder leurs diverses musiques, qui les fait résonner tous ensemble afin qu’ils n’en produisent plus qu’une.
Guillevic
Accorder. Poèmes 1933-1996

Il n’était pas facile de faire se succéder des poèmes souvent brefs, sans véritables liens entre eux, et d’époques différentes, alors que les volumes publiés du vivant de l’auteur ne comportaient en général qu’un ou deux longs poèmes, auxquels la prosodie, si ce n’est un thème, donnait leur souffle, leur allant, en même temps que leur unité. On voit que l’entreprise comportait quelques risques, surmontés par l’auteur, d’autant plus qu’elle permet, à des contemporains aisément ou­blieux de ceux que leurs prédécesseurs avaient loués, de réapprendre Guillevic.


Lors de sa parution, e...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine