A lire aussi

Révolution

Un roman profus, revigorant et inquiet qui interroge un monde en proie à une certaine décadence tout en réfléchissant ce que sont les corps qui s’y déploient. Casas Ros allie un régime de l’idée pure à une prose étrangement poétique pour développer une réflexion profonde et expérimentale sur le désir, la politique, la violence, la douleur, la réalité, la joie et la liberté.
Antoni Casas Ros
Chroniques de la dernière révolution

Il est difficile de concevoir ce qui relève de la révolte de ce qui appartient à l’ordre de la révolution. C’est le sentiment qui paraît les joindre continûment qu’explore Antoni Casas Ros, faisant se lier ensemble un présent dont il souligne tous les travers et un avenir dangereux qui réclame un « changement radical ». L’angoisse est un sujet, comme l’espoir, comme la vraie vie qui se découvre, la révélation de la corporéité de toute chose. Casas Ros établit la fiction sur les corps qui la peuplent, les révélant, replacés au centre du monde, du vide. La révolution, la...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine