Sur le même sujet

Livre du même auteur

Rêve et mémoire

Article publié dans le n°1206 (15 déc. 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Poèmes et dessins, dans cet échange, deviennent « miroirs », mais contrairement à celui que Stendhal disait « promen[er] sur une grande route », ceux de nos deux auteures sont humbles. Elles optent pour les sentes et sentiers. Le tain, manquant par endroits, empêche d’oublier les blessures : des signes à décrypter pour avancer.

Ce volume relié s’ouvre sur des pages au blanc pur à l’allure de carnet à dessins. Voici, alternés, 37 aquarelles (dont 6 en double page) et autant de poèmes. C’est une correspondance, au sens postal du terme, qui ne peut qu’interroger sur la correspondance, dans l’acception baudelairienne, entre deux arts. Une peintre et une poète s’écrivent, se lisent, se répondent, et s’adressent des suggestions. Elles cheminent côte à côte sur leur sentier, à travers forêt et campagne ouverte.


Dès le premier dessin, la piste aquatique s’impose : bas de feuille sans doute détrempé pour l...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi