Articles du même critique

Retour aux « Lieux d’une ruse »

Article publié dans le n°1202 (16 oct. 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Pendant neuf ans, de 1993 à 2002, puis pendant huit autres années, de 2007 à 2015, j’ai fait une (ou deux ?) analyse(s). Elle était à peine terminée que le désir de dire, ou plutôt d’écrire, ce qui avait eu lieu m’assaillit. Plus tard, Annie Franck de « La Nouvelle Quinzaine Littéraire » me proposa d’écrire un texte relatif à la psychanalyse, et c’est dans ce cadre aux contours mal définis, mais marqués par l’instable, le vague, l’oblique, que spontanément je décidai d’écrire.

Les lignes qui précèdent, quoique vraies en ce qui me concerne, sont un quasi et volontaire recopiage du début des Lieux d’une ruse de Georges Perec. Qu’on lise mon texte comme une imitation et une citation de cet écrivain, c’est tout ce que je demande. Pour être clair, j’userai dorénavant de l’italique.


Quinze mois se sont écoulés au cours desquels j’ai recommencé peut-être cinquante fois les premières lignes d’un texte qui, au bout de quelques phrases (en gros, celles que je viens d’écrire), s’enlisait immanquablement dans des artifices rhétoriques de plus en plus ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi