A lire aussi

Retour à la salle Richelieu

Un des plus beaux théâtres à l’italienne de France vient de rouvrir : la salle Richelieu, première des trois dont dispose la Comédie-Française. L’événement a été associé à l’entrée au répertoire de "Troïlus et Cressida" de Shakespeare, mis en scène par Jean-Yves Ruf. Mais les retrouvailles ont surtout eu lieu avec une nouvelle présentation de "Phèdre" de Racine par Michael Marmarinos.

JEAN RACINE

PHÈDRE

Mise en scène de Michael Marmarinos

Jusqu'au 26 juin 2013

Après des travaux qui avaient conduit à la construction du Théâtre éphémère au Palais-Royal, la troupe du Français a réintégré, à la fin de janvier, la salle Richelieu rénovée et a retrouvé une meilleure acoustique, perturbée par divers aménagements, par la priorité progressivement donnée au velours sur le bois. Lors de sa fondation en 1680 par Louis XIV, réunissant les comédiens de l’Hôtel de Bourgogne et ceux de l’Hôtel de Guénégaud (les interprètes de Molière), elle avait choisi pour la première représentation commune Phèdre, créée en 1677 avec la Champmeslé. La dernière trag...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine