Sur le même sujet

A lire aussi

« Rendre compte, c’est une éthique »

Article publié dans le n°1145 (16 févr. 2016) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

En novembre 2014, à l’université de Cergy-Pontoise, six ans après la parution du passionnant Les Années, s’était tenu un colloque international intitulé « “En soi et hors de soi” : l’écriture d’Annie Ernaux comme engagement » : réunion importante sur la dimension politique de l’œuvre ernalienne (ou « ernausienne »), organisée par Pierre-Louis Fort, Violaine Houdart-Merot et Jean-Claude Lescure. Ce colloque a donné l’année suivante le volume Annie Ernaux :Un engagement d’écriture, à notre connaissance le premier livre rassemblant autant d’articles qui portent sur l’engagement politique d’Annie Ernaux, auteur qui a changé notre façon de percevoir la littérature et son rôle.
Pierre-Louis Fort
Violaine Houdart-Merot
Annie Ernaux. Un engagement d’écriture

Au gré de vingt chapitres, comprenant une introduction des éditeurs, Pierre-Louis Fort et Violaine Houdart-Merot, et un entretien avec l’auteur, ce sont cinq dimensions essentielles du travail d’Annie Ernaux qui sont rigoureusement examinées : « Descendre dans la réalité sociale », « Féminin et féminisme : au-delà des évidences », « Une vie à l’œuvre : identité et altérité », « Présence au monde : présence du monde ? », « L’engagement du lecteur ». L’ensemble, entrant en résonance avec les travaux menés et publiés depuis une bonne décennie sur les livres d’Annie Ernaux, confirme la profo...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi