Sur le même sujet

A lire aussi

Ralentir travaux : Char et Eluard en quête de paternité

Ralentir travaux fut conçu durant une période difficile pour André Breton et Paul Éluard, autant sur le plan intellectuel qu’affectif. Les deux poètes retrouvent René Char, nouvellement rallié au surréalisme, dans le Vaucluse, en 1930, et y composent ce mythique recueil à six mains.

Chaque poème de Ralentir travaux est composé au hasard de la rencontre entre trois des plus grandes voix poétiques du siècle dernier, au gré des déplacements géographiques et des errances textuelles ; et son titre « a été trouvé sur la route de Caumontsur-Durance, à quelques mètres de la demeure d’une jeune fille rencontrée sur la route d’un hippodrome » (Char).


Si l’activité collective s’inscrit dans les mœurs du surréalisme, l’individualité n’est pas pour autant remise en cause. Les trois noms figurent sur la page de titre du recueil, lequel contient...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi