Qui va garder les gardiens ?

Article publié dans le n°1162 (01 déc. 2016) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

L'invocation de la lutte contre l'usurpation d'identité et le terrorisme n'aura pas suffi à éviter la levée de boucliers contre le décret ouvrant la voie au fichier dit TES (« Titres électroniques sécurisés »). Le conseil national du numérique, qui s'est autosaisi, demande plus de garanties techniques et un débat démocratique à la fois sur le fond et sur la forme de ce fichier qui agrège les données biométriques de soixante millions de français. Face à la grogne, le gouvernement a déjà fait des concessions en indiquant que l’ajout des empreintes digitales au fichier ne serait pas systéma...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine