Quelques cailloux sur le chemin. Entretien avec Ljubica Milićević

Article publié dans le n°1194 (16 mai 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Ljubica Milićević, poète et romancière, est née à Zemun (ex-Yougoslavie et actuelle Serbie) en 1949 et vit depuis quatre décennies au Québec. Dans son pays d’accueil, elle a fait des études de philosophie classique et moderne, de religion comparée et de littérature. Elle écrit, en anglais, de la poésie, pour laquelle elle a obtenu plusieurs prix, et, en langue française, des romans et des récits.

Velimir Mladenović : Dans votre pays d’origine, vous avez obtenu votre premier prix de poésie à 16 ans. Quand vous avez émigré à Montréal, vous ne parliez ni français ni anglais, mais vous êtes devenue une écrivaine qui utilise les deux langues. Comment est né ce passage du serbe au français et à l’anglais ? 


Ljubica Milićević Je ne sais pas s’il agit d’un passage ou d’une deuxième naissance ou même d’une troisième. La première langue que j’ai apprise dans la Belle Province fut ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi