A lire aussi

Qu'est-ce que le désir ?

Moustapha Safouan, dans son introduction au premier volume de cette entreprise qui visait au suivi du « déroulement de l’enseignement de Lacan au fil des ans afin de montrer de quelle façon il répond aux problèmes posés par l’expérience freudienne, par rapport à laquelle les autres théories s’avèrent souvent peu satisfaisantes – quand elles ne dénaturent pas cette expérience elle-même », précise que ladite entreprise se devait de répondre à une nécessité, celle de « donner une présentation continue des dix premiers séminaires de Lacan, parce qu’on ne comprend rien au séminaire sur l’éthique (VII) si l’on n’a aucune idée de celui qui le précède, et qui est consacré au désir et à son interprétation (VI) » (1).
Jacques Lacan
Le séminaire. Livre VI. Le désir et son interprétation 1958-1959

Ce rappel circonstancié du travail d’un auteur que l’on doit considérer comme l’un des commentateurs – ils sont pléthore et pas tous fiables – rigoureux et audacieux de l’œuvre de Lacan, pour souligner l’impossibilité majeure que constitue l’idée de rendre compte d’un séminaire de Lacan – l’un des plus longs et sans doute des plus importants – hors de son contexte théorique d’une part, de son énoncé initial d’autre part, lequel ne date que d’il y a… plus de cinquante ans ! Il n’est donc pas question de recenser ici ce séminaire, pas plus que les précédents, comme s’il s’agissait d’un ess...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi