Sur le même sujet

A lire aussi

Proust ou « la vie enfin découverte et éclaircie »

Après l’accueil réservé qu’avait reçu « Du côté de chez Swann », paru à compte d’auteur en 1913, Proust accéda à la notoriété avec « À l’ombre des jeunes filles en fleurs », qui reçut en 1919 le prix Goncourt. C’était il y a exactement cent ans. Cet anniversaire est marqué par plusieurs publications des éditions Gallimard.
Marcel Proust
À l’ombre des jeunes filles en fleurs

Des publications nouvelles saluent l’événement : en avril dernier, Thierry Laget publiait dans la collection « Blanche » Proust, Prix Goncourt. Une émeute littéraire. Le livre résulte d’un travail approfondi de recherche sur des documents inédits, dont certains sont offerts au public. Ils permettent de prendre la mesure du scandale qu’a représenté pour beaucoup l’attribution de ce prix, qu’on croyait devoir revenir à Roland Dorgelès pour Les Croix de bois. Les insultes et menaces pleuvent, venant notamment de ceux qui ont fait la guerre et qui brocardent ce jeune écriva...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi