A lire aussi

Articles du même critique

Processus de création aux limites

Article publié dans le n°1212 (01 avril 2019) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Comment une approche psychanalytique de la littérature peut-elle éclairer les processus à l’œuvre dans les médiations thérapeutiques artistiques pour patients psychotiques, et notamment la médiation écriture ? Pourquoi mobiliser les processus de création dans la thérapie des patients psychotiques ?

Une approche psychanalytique de certaines œuvres modernes qui relèvent d’une esthétique aux limites permet d’explorer les ressorts du processus créateur dans la problématique psychotique : celui-ci représente une tentative de survie pour échapper à une véritable mort psychique. L’œuvre apparaît comme un essai de figuration par les artistes d’un étranger en soi, d’un « troué », selon l’expression de Michaux, c’est-à-dire de parts de soi inconnaissables, infigurables, qui renvoient souvent à des catastrophes psychiques. L’artiste va tendre à s’approprier ces éprouvés de détresse, souvent a...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine