Sur le même sujet

Livre du même auteur

Pour quitter la nuit

Article publié dans le n°1199 (01 sept. 2018) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Dans ce récit sans narration, quelqu’un attend : une personne, un poème, un recommencement. Ou la fin de la nuit.

La prière d’insérer nous prévient que « C’est toute une histoire / Qui ne s’écrira pas », alors que le titre semble annoncer le script d’une scène de cinéma. Les premiers fragments, des vers elliptiques, nous plongent au cœur d’une nuit d’insomnie. 


J’entends grincer des portes
Qui n’existent pas
Une armoire un placard
Une casquette
Vide 


La narratrice y est seule, dans l’attente peut-être d’un poème à écrire dans son « carnet cousu », ou de quelqu’un qui ne viendra pas.


Puisque la ...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi