Sur le même sujet

A lire aussi

Articles du même critique

Portrait et retrait

Dans L’Autre Portrait, Jean-Luc Nancy nous invite à repenser le portrait comme genre, à travers son histoire ; mais il propose aussi d’y voir une pensée originale du sujet.
Jean-Luc Nancy
L'autre portrait

Non, le portrait ne se définit pas comme la représentation d’un corps ; non, le portrait n’est pas une imitation parfaite, une plate copie, de la personne ; non, le portrait n’est pas cette évidence familière et rassurante. Il devient tout autre à la lecture de L’Autre Portrait, où Jean-Luc Nancy prolonge les réflexions sur la ressemblance inaugurées dans Le Regard du portrait (Galilée, 2000). Le portrait devient différent dans ses variations temporelles. Il finit même par échapper à la question du goût. Avec cette densité d’expression qui lui est propre, Jean-Luc Nanc...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi