Sur le même sujet

Livre du même auteur

Portrait de l'artiste en côte de mailles

De Léonard de Vinci (1452-1519), icône de la Renaissance, artiste universel, inventeur génial et « visionnaire », on croit tout connaître. Pascal Brioist, spécialiste d’histoire (sociale) des sciences aux XVIe et XVIIe siècles, ouvre le dossier à nouveaux frais. Il dresse le portrait d’une ambition, de Florence à Milan, de Milan à la cour de France, dans le sillage de chefs de guerre et de grandes figures politiques, Ludovico Sforza dit Le More, Cesare Borgia ou Louis XII. Il brosse le tableau d’une Renaissance, toute de fureur et de brutalité. Autant que de raffinements et d’inventivité. De l’artiste, il dévoile l’humanité complexe.
Pascal Brioist
Léonard de Vinci, homme de guerre
(Alma)

Dans sa Vie des meilleurs peintres (1550), Giorgio Vasari décrit un Léonard doué d’une sensibilité exacerbée, doux et végétarien, ami des animaux. Pourtant, les milliers de pages laissées par Léonard donnent une autre impression : elles décrivent complaisamment toutes sortes d’armes. Ce que l’on sait de précis sur l’artillerie à la fin du XVe siècle vient de Léonard, qui a aussi rédigé quantité de feuillets sur les améliorations possibles de l’art des fortifications afin de mieux contrarier les redoutables progrès de l’artillerie. Les nombreuses machines de guerr...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi