A lire aussi

Poésie et musique

Comme c’est en général le cas pour les ouvrages collectifs, nous avons affaire ici à un livre très composite, né d’un colloque organisé par le Collège de France et regroupant près de vingt chapitres, pour la plupart consacrés à la musique, le plus souvent sous l’angle de ses rapports avec le langage ou la parole.
Stanislas Dehaene & Christine Petit
Parole et musique. Aux origines du dialogue humain

Plutôt que de procéder à un survol stérile de l’ensemble des contributions, je discuterai certains aspects de la cinquième et dernière partie du volume: « Musique du langage et langage de la musique ». Dans cette partie, il y a notamment une intervention de Michael Edwards sur la « pensée audible » qu’expriment selon lui à la fois la poésie et la musique. Le musicien comme le poète chercheraient à atteindre un « autrement dit » éloigné de toute fonction de communication; pour Edwards, « le poète évite, dès les premiers sons, les premières cadences, le premier morcea...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi