Sur le même sujet

Livre du même auteur

Poésie d'errance

Le dernier recueil d’Alain Freixe est un cheminement vers des espaces frontières, qu’il s’agisse d’un cimetière en déshérence, d’une montagne ou d’un port. Un chant du monde impalpable mais ancré là, comme une présence d’un autre temps. Une traversée en équilibre, entre poèmes à vers courts et prose poétique bien cadencée.
Alain Freix
Vers les riveraines

Le recueil s’ouvre sur des « Échappées réfractaires » qui interpellent d’emblée le lecteur en tant que lecteur de mots. « Ni empreintes, ni contours qui seraient lambeaux de chair séchée au feu du regard, les mots que nous aimons sont enjambées risquées, courses poudreuses, écarts et pas. Ce sont eux que l’on entend marcher dans les livres, rompre quelques ronces, écarter brisées et feuilles mortes, s’éloigner en quelques passées anciennes, se perdre. Et vibrer, longtemps. Après. » Tout est dit : présence et rythme d’une langue compagne, fuyante mais dur...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi