A lire aussi

Phébus reprend son souffle. Entretien avec Nils Ahl et Louis Chevaillier

Article publié dans le n°1161 (14 nov. 2016) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

À l’occasion des quarante ans des éditions Phébus, La Nouvelle Quinzaine littéraire a rencontré Nils Ahl et Louis Chevaillier, qui y sont respectivement, depuis le printemps dernier, directeurs du domaine de littérature étrangère et du domaine de littérature française. Fondée en 1976 par Jean-Pierre Sicre, cette maison a été reprise en 2003 par le groupe Libella que préside Vera Michalski, impulsant au catalogue une nouvelle dynamique.

NQL : Il semble légitime, en commençant cet entretien, de citer les noms de ceux qui ont contribué à façonner le visage de Phébus (Jean-Pierre Sicre, Jane et Robert Strick, René R. Khawam, Michel Le Bris, Daniel Arsand, Lionel Besnier…) et de vous demander simplement comment vous vous situez par rapport à vos prédécesseurs. 


Nils Ahl : Phébus est une maison qui s’est créée, développée, parce qu’elle avait une très forte personnalité. Cette personnalité tenait bien sûr à son fondat...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi