Sur le même sujet

Penser et vivre des choix

« Moi, à votre place… ». On connaît ce début de phrase. Il permet aux tartarins de pérorer. En général, celui qui prononce ces mots aurait été un combattant, un résistant, un rebelle et il aurait agi en héros dans les pires circonstances. Pierre Bayard préfère reprendre la formule de façon hypothétique, dans le titre même de son dernier essai, Aurais-je été résistant ou bourreau ?
Pierre Bayard
Aurais-je été résistant ou bourreau ?
(Minuit)

Jusque-là, on connaissait Pierre Bayard amateur de paradoxes, à travers les œuvres littéraires, dans le temps de leur composition ou de leur création. L’essai qu’il propose porte donc sur le passé, sur l’un des moments les plus douloureux de l’histoire de France, celui de l’Occupation et des choix que cette épreuve impliquait. Le texte se présente comme une fiction, pour partie, une uchronie pour être précis. Pierre Bayard se transporte en 1940 et se met à la place de son père, étudiant en lettres. Dans le prologue du livre, il pose son « personnage délégué » qui « conserv...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi