A lire aussi

Obituaire festif

Ça s’amuse, ça caracole, ça s’exclame, ça rit, la prose fantasque et sage de Patrick Roegiers, écrivain dont la phrase ne cesse de s’échapper de sa plume en rafales, en sauts et en gambades.
Patrick Roegiers
La traversée des plaisirs. Escapade littéraire

Après tant de livres sur l’image, tant d’essais marqués par une intense curiosité de comprendre (la peinture, la photographie, l’insondable Belgique), il semble presque fatal que le désir d’examiner de près pourquoi on écrit lui soit venu. Et quel meilleur moyen d’essayer de mettre un peu d’ordre dans les raisons d’une vocation que de dresser la liste de ceux des morts illustres qu’on reconnaît pour maîtres ?


Qui dit liste dit sélection. Celle de Roegiers est drastique : neuf noms seulement pour le XXe siècle, qui s’efface avec une stupéfiante vélocité des mé...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine