Sur le même sujet

Livre du même auteur

Naissance du poème

Article publié dans le n°1181 (16 oct. 2017) de la Nouvelle Quinzaine Littéraire

Les mots frottés en trop d’emplois sont usés, ils se vident de sens. En de nouveaux territoires poétiques, une étincelle peut les ranimer.
Erwann Rougé
L’Enclos du vent

L’Enclos du vent, par sa paradoxale assise, offre la surprise d’un complément du nom qui dément la clôture : le vent transporte, il éloigne, il ignore les frontières. La liberté, il l’exerce sans conscience : il déborde, il passe et retourne. Ce vent « ineffable[1] » qu’Erwann Rougé nous a déjà invités à « nourrir[2] », il ne peut se capturer. Par quelle alchimie ce livre l’enclôt-il ?


Le premier poème l’affirme...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi