Sur le même sujet

A lire aussi

N'oublions pas Pythagore

Au commencement de la philosophie, écrivait Kant, « nous ne devons pas oublier Pythagore ». C’est que le Samosate est le premier à avoir « cultivé la connaissance rationnelle in abstracto, sans recourir aux images ». Découvrant que les accords fondamentaux de la musique pouvaient être exprimés dans des relations simples entre les quatre premiers nombres, il en déduisit que « toute chose a un nombre ». C’était fonder l’idée même d’une connaissance rationnelle de la nature.
Daniel Heller-Roazen
Le cinquième marteau. Pythagore et la disharmonie du monde

La légende veut que Pythagore ait effectué cette troublante découverte, à laquelle fut donné le nom d’harmonie, en entendant le son produit par les marteaux d’une forge. L’expérience peut être répétée avec des verres remplis de quantités différentes du même liquide ou avec une simple corde, car ce n’est pas la matière des objets qui est en cause, mais la relation entre leurs masses ou leurs longueurs : un rapport (en grec, logos). Si l’on pince une corde quelconque, un certain son est produit. Si l’on réduit cette corde à la moitié, le son sera exactement le même, une octav...

La lecture des articles est réservée à la souscription d‘un abonnement spécifique
La lecture de cet article est soumise à la souscription d'un abonnement. Si vous possédez un abonnement, merci de vous connecter ci-dessous. Si vous souhaitez vous abonner, nous vous remercions d'utiliser un ordinateur plutôt qu'un téléphone ou une tablette

Vous êtes abonné(e)

Identifiez vous

Pas encore abonné(e) ?

Abonnez vous

Choisissez votre formule d'abonnement et accédez à La Quinzaine

Vous aimerez aussi